Qu’est-ce que la neuropsychologie ?

En 2020, dans le vocabulaire commun, les mots « neuropsychologie » et « neuropsychologue » deviennent de plus en plus communs.

Cependant, peu de gens sont capables d’expliquer le sens de ces deux mots.

Encore moins de gens savent ce que le travail du neuropsychologue consiste en ce qu’il est différent du psychologue et quand consulter.

Dans ce guide, je répondrais à toutes vos questions.

Qu’ est-ce que la neuropsychologie ?

neuropsychologie est unediscipline qui trouve sa place unique entre la psychologie clinique et la neurologie . C’est à la fois une discipline scientifique et clinique. En tant que science, elle étudie la relation entre le cerveau et le comportement humain, tandis que dans son fonctionnement clinique, la neuropsychologie aide les personnes qui ont des troubles neurologiques différents. Elle utilise La les connaissances scientifiques de la psychologie et des neurosciences.

La neuropsychologieétudie également les lésions cérébrales ou lésions qui provoquent généralement des changements dans les processus cognitifs, émotionnels et psychologiques. Ces lésions peuvent être causées non seulement par des blessures à la tête, mais aussi par plusieurs autres causes, y compris les maladies neurodégénératives et développementales, entre autres.

Quelle est la différence entre la psychologie et la neuropsychologie ?

En fait, la neuropsychologie peut être définie comme une branche de la psychologie. Mais si ce dernier étudie les comportements de la personne et les processus qui fonctionnent dans son esprit, la neuropsychologie étudie le lien entre les actions de l’homme et son cerveau.

neuropsychologie est en plein développement aujourd’hui, elle bénéficie de nouvelles études scientifiques du cerveau et du système nerveux. Lesneuropsychologues étudient , par exemple, lerôle des différentesstructures cérébrales La dans l’acquisition de nouvelles connaissances.

Qu’ est-ce qu’un neuropsychologue ?

Un neuropsychologue est un spécialiste clinique qui examine la relation entre le cerveau et les comportements du patient. Le neuropsychologue doit posséder une solide connaissance de la psychologie, de la neuro-anatomie, de la psychopathologie et de la psychométrie. Avec l’aide de tests spéciaux (psychométriques), il évalue les changements qui apparaissent lorsqu’un problème médical affecte le travail du cerveau. Les tests psychométriques permettent de mieux comprendre les capacités d’une personne par lesquelles elle acquiert des connaissances sur son environnement (capacités cognitives) , sa personnalité et ses comportements .

Qu’ est-ce qu’un psychologue ?

Un psychologue est un spécialiste du comportement, des émotions et de la santé mentale. Sa formation lui permet de trouver les meilleurs moyens d’aider le patient à résoudre ses difficultés psychologiques.

Quelle est la différence entre un psychologue et un neuropsychologue ?

Le psychologue se spécialise dans l’étude des processus mentaux, du développement humain et du comportement ainsi que de leurs anomalies afin d’aider la personne qui consulte à résoudre ses difficultés personnelles.

Le neuropsychologue étudie le comportement et les phénomènes psychiques, cognitifs et émotionnels par rapport à l’anatomophysiologie du cerveau sous-jacent. Le neuropsychologue analyse les perturbations du comportement de l’activité cérébrale normale et endommagée altérée.

Le travail du neuropsychologue

Un neuropsychologue analyse le dossier médical du patient. Il évalue les problèmes potentiels au moyen d’entrevues cliniques, d’observations et de questionnaires. L’administration de tests psychométriques est une partie importante de son travail. Il interprète les résultats en se référant à une situation concrète de chaque personne. Un neuropsychologue peut offrir la réadaptation ou la stimulation des fonctions cognitives perturbées pour améliorer la vie quotidienne de la personne.

Les domaines de compétence du neuropsychologue

Un neuropsychologue est principalement un psychologue, spécialisé en neuropsychologie. Il doit donc acquérir des connaissances dans divers domaines d’expertise établis par l’Ordre des psychologues du Québec. Les mêmes domaines de compétence s’appliquent aux futurs psychologues et neuropsychologues.

Ces domaines d’expertise sont les suivants :

  • Construire des compétences interpersonnelles
  • L’ évaluation
  • L’ intervention
  • La recherche
  • Éthique et éthique
  • Consultation
  • Supervision

Le neuropsychologue doit également apprendre des notions spécifiques dans le domaine de la cognition et de la fonction cérébrale en développant la neuropsychologie. Concrètement, il s’agit de cours de neuroanatomie, de neuropathologie, de physiologie, de pharmacologie, de processus cognitifs et de psychométrie.

La carrière universitaire d’un neuropsychologue au Québec et en France

Dans Québec :

Le cours universitaire commence par un baccalauréat général en psychologie d’une durée de 3 ans. L’étudiant passe ensuite au programme de doctorat. Il est maintenant nécessaire de détenir un doctorat pour exercer la profession de psychologue et de neuropsychologue au Québec.

En plus d’une formation théorique approfondie, l’étudiant doit effectuer plusieurs stages de longue durée (2 300 heures), ainsi qu’une thèse de doctorat.

Le diplôme indique si la formation a été orientée vers la neuropsychologie (p. ex. profil de neuropsychologie).

En France :

Pour être neuropsychologue en France (ainsi qu’en Suisse et en Belgique), vous devez suivre un cours universitaire de psychologie qui délivre un diplôme en neuropsychologie (3 ans de baccalauréat conjoint 2 ans de spécialisation).

Le titre du neuropsychologue au Québec et en France

Dans Québec :

Le titre de neuropsychologue est réservé ainsi que celui de psychologue. Seul l’Ordre des psychologues du Québec peut autoriser l’utilisation de ce titre.

Une fois les études terminées par les étudiants universitaires, l’étudiant en neuropsychologie soumet son dossier à l’Ordre des psychologues du Québec pour obtenir le titre réservé de psychologue. Puis il demande à l’Ordre un certificat de neuropsychologue.

Au cours de sa carrière, le neuropsychologue doit participer à divers cours de formation pour renouveler chaque année son adhésion à l’Ordre des psychologues du Québec.

En France :

Il n’y a pas d’Ordre des Psychologues en France et le titre de psychologue et de neuropsychologue n’est pas réservé. Cela signifie que toute personne qui pense être capable de travailler dans ce domaine peut le faire.

Le lieu de travail du neuropsychologue

Au Québec, il y a environ 730 neuropsychologues. Ils travaillent dans des cliniques ou en privé. Certains neuropsychologues travaillent en réadaptation, enseignent dans les universités ou font de la recherche scientifique. Ils étudient, par exemple, le vieillissement normal et pathologique ou développent de nouveaux outils d’évaluation en neuropsychologie.

Neuropsychologue public VS neuropsychologue privé

Le neuropsychologue public travaille dans les hôpitaux, les CLSC et les centres de réadaptation. Il fait souvent partie d’une équipe de plusieurs professionnels de la santé (médecin, infirmière, ergothérapeute, physiothérapeute, travailleur social).

La plupart des neuropsychologues du réseau public travaillent dans le cadre de programmes spécifiques ou auprès d’une clientèle particulière. Au Québec, il n’est pas possible de consulter directement un neuropsychologue dans un hôpital. Il est nécessaire de consulter un médecin qui peut donner une référence pour consulter un neuropsychologue s’il le juge nécessaire.

Vous pouvez contacter un neuropsychologue privé. En privé, les neuropsychologues se spécialisent dans certains types de évaluations (TDAH, troubles d’apprentissage, etc.) ou effectuer des expertises psychologiques pour les compagnies d’assurance ou pour la Cour.

Pour trouver un spécialiste en privé, consultez les services de référence de L’Association québécoise de neuropsychologues ou de l’Ordre des psychologues du Québec.

Quels sont les taux d’un neuropsychologue en 2020 ?

Les honoraires des neuropsychologues privés varient généralement entre 100$ et 150$ l’heure, mais ils peuvent être plus élevés si c’est un expert. Les compagnies d’assurance couvrent souvent ces services de la même manière que les séances de psychologie.

Quand consulter en neuropsychologie ?

Si vous avez un trouble du développement ou neurologique , un médecin peut vous conseiller de faire une évaluation neuropsychologique. Il est conseillé en cas de TDAH, dyslexie, dysorthographie, traumatisme cranio-cérébral, accident vasculaire cérébral.

La consultation en neuropsychologie est nécessaire si la possibilité d’une maladie psychiatrique, comme la schizophrénie, trouble bipolaire, la dépression est soupçonnée.

Dans le cas d’une maladie neurodégénérative (p. ex. la maladie d’Alzheimer), une évaluation neuropsychologique peut également éclairer certaines choses.

Évaluation neuropsychologique pour les enfants

La plupart de l’évaluation neuropsychologique se déroule sous la forme de diverses activités. Les tests sont adaptés à l’âge et au niveau des capacités de l’enfant. Il les voit souvent comme un jeu intéressant.

Si l’enfant éprouve des difficultés à faire certaines activités (telles que la lecture pour les enfants dyslexiques), le neuropsychologue peut apprécier ses efforts.

Évaluation neuropsychologique chez les adultes

L’ évaluation neuropsychologique prend plusieurs heures de travail. Au cours de l’évaluation, le neuropsychologue présente différents tests pour mesurer les différentes fonctions du cerveau :

  • renseignement
  • attention/concentration
  • mémoire
  • raisonnement
  • dépannage
  • Lecture
  • l’ écriture.

Ces tests ont été administrés à des centaines d’adultes, permettant de comparer les résultats et de calculer la moyenne des adultes d’un certain âge.

Comment se déroule une évaluation neuropsychologique ?

Une évaluation commence par un entretien avec le patient et l’analyse du dossier médical du patient. Pour les enfants, le neuropsychologue étudie également le dossier scolaire avec le bulletin d’information et les notes des professionnels.

Ensuite, le neuropsychologue passe à une évaluation elle-même. Il est composé de plusieurs tests et peut prendre de 2 à 6 heures. Le niveau de complexité des tests est différent aussi bien que leur forme.

Le neuropsychologue utilise également des questionnaires que le patient ou son entourage doit remplir. Pour les enfants, les parents et les enseignants remplissent souvent questionnaires.

L’ étape suivante — l’étude des tests par le neuropsychologue. Il examine différents paramètres :

  • temps d’exécution
  • nombre et type d’erreurs
  • comment le patient a procédé à l’exécution des tâches.

Ensuite, le neuropsychologue passe à l’une des étapes les plus importantes du travail : l’interprétation des tests. Il compare le résultat de son patient aux statistiques, en tenant compte également :

  • de ses propres observations
  • facteurs qui peuvent avoir influencé les résultats
  • observations des membres de la famille et
  • des professionnels

Les résultats sont présentés dans un rapport écrit détaillé qui est — par la suite — présenté et expliqué au patient.

Les avantages d’une évaluation neuropsychologique

Dans son travail quotidien, un neuropsychologue effectue des évaluations et des interventions en neuropsychologie. Les avantages d’une évaluation en neuropsychologie sont multiples. Il est utilisé pour la précision du diagnostic ou pour déterminer les causes de différents troubles.

Il aide également à déterminer les forces et les faiblesses du patient et à trouver des moyens de les corriger.

Une évaluation en neuropsychologie aide à formuler des recommandations spécifiques et à fournir des stratégies pour lutter contre les difficultés observées.

Une évaluation neuropsychologique est également utilisée pour établir un plan d’intervention ou de réadaptation.

Tag : le soin mental expliqué